top of page
  • traorechristine

PME : comment renforcer sa démarche RSE ?


La RSE se démocratise : elle n’est plus l’apanage des grandes entreprises ou des start-ups technologiques. D’après une étude de la BPI

« 50% des dirigeants de PME/ETI ont une véritable démarche RSE et 25% une démarche structurée avec un plan d’actions à court ou moyen terme » en France.

Cette évolution est encouragée par les nouvelles attentes en matière de consommation et les tendances règlementaires, qui, par effet domino, entrainent progressivement des exigences grandissantes en matière de RSE dans les appels d’offres des commandes publiques et privées.

Ainsi, à mesure que les préoccupations environnementales et sociales se diffusent, la RSE gagne du terrain au sein des PME.

Les PME disposent de deux atouts pour s’adapter à cette évolution : leur flexibilité et leur autonomie/indépendance dans l’action.

Au delà de l'engagement éthique pour préserver l'essentiel, des bénéfices tangibles, une performance accrue.

Une démarche RSE apporte des bénéfices tangibles pour les PME :

A condition d’être conduite avec sincérité, en faisant preuve de transparence, de robustesse et de clarté elle permet de :

  • au niveau stratégique : une démarche RSE conduite dans les règles de l’art offre l’opportunité de prendre du recul sur les pratiques de l’organisation et permet de générer des idées nouvelles, source d’innovations plus ou moins incrémentales.

  • au niveau opérationnel : elle facilite la montée en compétences transverses des équipes sur des enjeux critiques et palpables : préservation de la biodiversité, efficacité énergétique, réduction et gestion des déchets, lutte contre les discriminations … et leurs intégration au sein des process de l’organisation.

  • en terme d’image : elle renforce la crédibilité des TPE/PME auprès des clients, prospects, et nouveaux talents.

D’après une étude France Stratégie,

le gain de performance globale est de l’ordre de « 13 %, par rapport aux entreprises qui n’introduisent pas (de démarche RSE

L’étude souligne également une corrélation plus forte entre les gains de performance et la mise en oeuvre d’initiative volontaire et non de mesures contraignantes

Les difficultés que rencontrent les PME dans le déploiement d'une démarche RSE ?

  • saturation cognitive et fatigue décisionnelle : surcharge de travail, manque de temps et de budget pour se former, difficulté à s’orienter sur un sujet perçu comme complexe.

  • freins financiers : un coût d’accès trop important à des expertises et/ou technologies externes au regard du bénéfice perçu / mesurable par les acteurs.

  • confrontation à des enjeux systémiques qui dépassent leur capacité d’influence sur le territoire : le cas de l’économie circulaire par exemple.

Quels leviers peuvent actionner les PME pour atténuer et surmonter les difficultés RSE ?

  • S’appuyer sur les valeurs, l’histoire et la vision de l’organisation et du dirigeant pour bâtir un projet cohérent avec l’activité de l’organisation >>> donner l’impulsion de départ, apporter du sens à l’action collective dans le temps long et renforcer la singularité de l’organisation. En effet, le terme RSE revêt souvent une connotation négative auprès des dirigeants de PME, qui ont tendance à le trouver abstrait ou lourd. Ancrer la démarche RSE dans les spécificités de l’entreprise apparait alors comme un levier d’action prioritaire pour en favoriser le succès.

  • S’entourer et nouer des partenariats >>> gagner en temps et simplicité dans le déploiement, éviter la surcharge cognitive, monter en compétences, renforcer sa qualité de service/produit.

  • Rejoindre une communauté de pratiques >>> faciliter la compréhension des enjeux sectoriels, entretenir la motivation, s’entraider, prendre confiance, créer et entretenir un socle d’objectifs communs.

  • Mobiliser les des dispositifs d’aides publiques >>> telles que, pour le cas de la France, les prêts verts de la BPI ou le dispositif Tremplin de l’Ademe.

Les points de vigilance à observer dans la mise en place d'une démarche RSE en PME

  • Attester d’une démarche cohérente entre les engagements RSE et l’activité de production.

  • S’inscrire dans une démarche d’évaluation et de progrès : mesurer les bénéfices induits sur les sphères économiques, environnementales, sociales et sociétales.

  • Mettre en place une approche structurée qui puisse attester d’une vision stratégique de l’entreprise sur ces sujets, versus une somme d’actions ponctuelles et aléatoires.

👉 Nous contacter pour des conseils personnalisés ici.

A retenir en quelques lignes :

  • la démarche RSE gagne du terrain dans les PME

  • inscrite dans une approche structurée et cohérente, elle renforce la performance globale de l'entreprise

  • flexibilité & autonomie/indépendance constituent la martingale RSE des PME

Commentez 👋 pour recevoir la fiche outil 👉 7 étapes clefs pour structurer sa stratégie RSE.

👉 Vous souhaitez initier ou renforcer votre démarche RSE ? Prenons contact pour discuter de vos besoins : ici.


🌱 merci pour votre lecture - une question ? besoin de conseils RSE ? nous contacter par ici 🌱


Notes et références :


Etude BPI "Les PME et la RSE"

Etude France Stratégie : "Compétitivité des Entreprises RSE"

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page